Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Alternance, les chemins de l'emploi

Recherche avancée
Espace entreprises

Vous êtes ici : Accueil IMT > Découvrir l'IMT > Le coin des éditos

Vivre ensemble

EDITO INSTANT IMT 15

Se dire bonjour, s’écouter, respecter la parole de l’autre, accepter ses différences, éviter le jugement hâtif sur un look ou une attitude, construire son espace de liberté sans pour autant gêner l’autre, coopérer, travailler ensemble. Certains appellent ça la civilité, d’autres le savoir-être ou le vivre ensemble.

Les débats d’experts sur le sujet ne manquent pas. Il y a ceux qui estiment que tout fout le camp et que les « jeunes »  - oui Vous- … n’ont plus de savoir vivre. Il y a aussi ceux qui vous trouvent des excuses, considèrent que le contexte, l’époque, la conjoncture ne vous sont pas favorables.  Je me situe quelque part entre les deux.  Un petit exemple : Je remarque que quand je vous salue dans les couloirs, vous répondez quasi systématiquement.  Ca n’est rien, mais c’est déjà quelque chose. Moins nombreux sont ceux qui prennent l’initiative.   Je remarque en revanche que beaucoup d’entre vous, fumeurs, vont jeter votre clope sur le trottoir devant l’IMT, sans utiliser les cendriers.  En soi, ça n’est pas vraiment un acte d’incivilité grave, mais on jette près de 140 000 mégots par seconde à travers le monde et un mégot met 12 ans pour disparaitre.   Je pourrais dire la même chose pour les cannettes ou les gobelets plastique. C’est cette conscience de l’impact de vos actes que vous n’avez pas toujours.

Le savoir-être ne se résume pas à ça bien sûr.  C’est aussi avoir un langage et une attitude appropriés en cours, respecter les apprentis des autres secteurs, les filles, les plus jeunes, le campus, le contrat, les enseignants et le personnel de manière générale.  Je pourrais résumer ça par la tolérance mutuelle et le respect  des autres et de soi-même. 

On a souvent tendance à penser que tout cela se perd.  Je ne le crois pas. Les codes ont changés, mais la nature humaine reste la même. De mon temps, comme on dit, quand on ne voulait pas communiquer avec les adultes on mettait la musique un peu fort ou on se plongeait dans un bouquin. Aujourd’hui vous vissez votre casque audio sur les oreilles (comme les footeux) ou vous vous cachez derrière  votre tablette.

Globalement, je trouve qu’à l’IMT, nous n’avons pas trop à nous plaindre. Bien sûr il y a des excès. L’effet de groupe entraine parfois des comportements inacceptables. Il y a aussi ceux que je qualifierais de « sales gosses ». Ceux qu’il faut amener à changer rapidement, punir ou exclure.  Sur près de 2500 adolescents et jeunes adultes, c’est plutôt normal, mais nous ne baissons pas la garde pour autant. 

A nous aussi d’être exemplaires.  L’écoute active, l’intérêt sincère pour votre apprentissage et la rigueur pour faire respecter le cadre sont trois piliers sur lesquels nous pouvons construire une relation saine et équilibrée. Vous êtes là pour travailler, apprendre et progresser. Nous sommes là pour vous y aider.  Si chacun joue sa partition, la musique sera belle.  Le métier d’enseignant est noble et dur. Si vous n’en êtes pas encore conscients, vous le serez un jour. Le plus tôt sera le mieux.


L’établissement dans son ensemble fait de réels efforts pour vous proposer un cadre de travail adapté : équipements, bâtiments et installations, compétences des enseignants, projets originaux. Nous continuerons sur cette voie et nous persévèrerons pour vous faire partager ces valeurs qui nous rassemblent. 





Formation et handicap

Liens utiles entreprises

Nos lauréats



Web TV

 

Adhérez au réseau


 
 

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité